Une nuit sous le Carlit…

Une nuit sous le Carlit par temps d’orage, une tente montée juste à côté de l’Estany de Sobirans, de la grêle et un jeu entre éclairs, vent et tonnerre jusque tard dans la nuit en se demandant si la tente, une fois encore, va tenir le coup.

L’Estany de Sobirans se trouve à 2 320 m, c’est le dernier lac avant d’attaquer la montée vers le Carlit (2 921 m) dans le massif du même nom. Il est constitué des pics du Petit et  du Grand Péric, du pic des Camporeils et forcément du pic Carlit. Deux fleuves côtiers, la Têt et l’Aude, une rivière franco-espagnole, le Sègre et une rivière française, l’Ariège :  ces quatre cours d’eau prennent leur source sur le massif du Carlit. Deux lits d’anciens glaciers occupent le lit principal du glacier d’origine, l’un bifurque vers le rio Sègre, l’autre vers le bassin de l’Aude.

Ce massif composé d’une multitude d’étangs et de lacs devient un terrain de jeu magnifique pour des randonnées à la journée, pour des circuits de plusieurs nuits accessibles aux enfants. Le GR10, dans sa grande traversée, y passe ouvrant ainsi la porte vers la méditerranée.

Carlit-11Carlit-9Carlit-1Carlit-4Carlit-13Carlit-8Carlit-12Carlit-6Carlit-5

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :