Highlands… il y a de l’or !

raw0066

Après la neige, après la neige ils étaient là, les midges aussi ( en gaélique écossais on le dit meanbh-chuileag, on ne sait jamais, ça peut servir), petite bête adorable que normalement, dans un voyage en Ecosse on a la chance de côtoyer.

Les chercheurs d’or également étaient là.

Ils n’ont pas le droit de toucher aux abords de la rivière, ils aspirent le gravier à l’aide d’une pompe rudimentaire et le posent dans la batée (sorte de chapeau chinois) pour en extraire les particules d’or. 15 jours avec eux, à écouter leurs histoires, leurs trouvailles, leur plaisir à passer leurs vacances ici, avec cette petite lueur d’espoir de trouver cette petite pépite qui donne cette sensation, un instant, d’être riche.

raw0060raw0065raw0069raw0080

raw0068raw0064

raw0061

raw0058raw0057raw0056

Highlands……

Highlands….l’idée première était d’aller dans la région de Helmsdale, et d’y trouver des chercheurs d’or. Helmsdale est un village des Highlands, en Ecosse, situé sur la côte est du Sutherland, il fut, en 1814, dessiné pour réinstaller les communautés qui avait été déplacées lors des Highlands Clearances.

Le village n’était pas le but de ce voyage, le but était d’aller un peu plus dans les terres, dans un endroit nommé Strath of Kildonan sur la rivière Helmsdale. En 1869, de l’or fut trouvé à cet endroit et depuis, au printemps et en été, des gens viennent pour essayer de trouver quelques pépites… et ils en trouvent. A Pâques, sous l’action du gel, les veines aurifères éclatent laissant des particules s’échapper dans la rivière.

Oui, mais à Pâques il peut neiger, ils n’était pas là et ma première tentative eut pour résultat… quinze jours dans la neige à dormir dans ma petite Fiat Uno modifiée en camping car.

Il est dingue de voir combien la lumière peut jouer avec les couleurs….le blanc de la neige, le gris des nuages et pourtant tout devient bleu sur la surface chimique d’une diapositive.

raw0018raw0014raw0013

raw0010

raw0004

raw0002

raw0003

Highlands

raw0027raw0028raw0029raw0033

raw0012

raw0022raw0025raw0041

Paris…..il pleut

Paris , il pleut et pourtant en y regardant bien, on peut même, parfois, trouver cela beau….

DSC_0143DSC_0131DSC_0128

Paris…..la nuit est tombée

Paris, la journée se termine, un instant dans le métro, quelques photos pour rien…..juste pour le plaisir de les faire.

Metro-de-nuitMetro-de-nuit-2

 

Vienne…..

Vienne, j’aurai pu parler de la sécession, de Gustave Klimt, surtout d’Otto Wagner ou de Josef Hoffmann….et bien non, la ville les transpire et c’est largement suffisant …..non, il n’y aura que des photos de riens, de scènes, de vies, de mouvements…..de gens. Des petits riens de rien du tout qui font le plaisir des balades et des découvertes …

L1000304L1000271L1000299L1000298

L1000131L1000156L1000158L1000135L1000159L1000160

L1000262L1000259L1000182L1000180L1000015L1000013L1000090

Nationale 10…N10

Nationale 10 ou route des Portugais, de Paris à la frontière espagnole, une multitude de vestiges jusqu’à Poitiers, ensuite elle devient une double voie ou les anciennes stations services ont très certainement caressé les lames des bulldozers .

Filé de lumières, vrombissement des camions, la bruine augmentant le côté envoutant de ces ruines où, un temps, les véhicules et leurs passagers y trouvaient une pause avant que les pompes automatiques ne fassent leurs apparitions….une certaine nostalgie des voyages qui frisaient l’aventure..

L1023755

L1023774

L1023779

L1023799L1023809L1023802L1023798L1023813

DSC_0058

L1023755

L1023768DSC_0075

DSC_0018

DSC_0006

DSC_0029

L1023782L1023764

L1023742

DSC_0065

Cap de l’Homy à Lit-et-Mixe, sauvage et séduisante

Cap de l’Homy, sauvage, séduisante en ce 31 Décembre 2017,  un bol d’air avant une soirée entre amis.

Le calme avant la tempête annoncée et qui en cette fin de journée prendra place sur la côte landaise. Pas de constructions, des vagues, le bruit de la mer, un réveil dans le petit camion blanc avec vue sur une beauté magnifique…Les oiseaux jouent avec le vent, la mousse avec le sable, moi avec l’appareil photo…les vagues avec le bruit assourdissant de leur tumulte.

L1023674L1023676L1023686L1023682

DSC_0033

DSC_0026-1DSC_0016-1DSC_0023-1

Têt….la Têt, 115,8 km et pourtant c’est un fleuve.

Je n’en connais que son début, sa source, sa naissance juste au pied du Carlit à 2405 m, puis elle glisse doucement jusqu’aux Bouillouses, reprend son cours en suivant la vallée de la Têt, le Conflant et le Roussillon….et enfin la mer.DSC_0161

DSC_0144

DSC_0164

DSC_0184DSC_0187

DSC_0205DSC_0202DSC_0200DSC_0193

Paris, Paris une nuit…..presque comme les autres…

Paris, paris une nuit………presque comme une autre.

Il y a des nuits comme cela, qui vous emportent, le brouillard, les éclairs, la nuit qui devient plus sombre, plus présente, plus intense et où tout prend une autre dimension….. plus poétique.

DSC_0020DSC_0050

DSC_0041JPEG

Paris une nuit

DSC_0037JPEGDSC_0038JPEG

DSC_0007DSC_0023

Ecosse à vélo……il y a déjà deux ans

Deux ans déjà, une balade de 15 jours à vélo, entre père et fils, 4 caleçons, 4 paires de chaussettes, 2 douches, 15 jours de vélo dans des paysages magnifiques, la neige, la pluie, le vent, mais également le soleil et des endroits magiques même lorsque la route, qui devait être présente, n’a jamais existé.

ecosse-basse-def-88-2bigsizeecosse-basse-def-99-2bigsizeecosse-basse-def-95bigsizeecosse-basse-def-110ecosse-basse-def-94bigsizeecosse-basse-def-92-2bigsize

ecosse-basse-def-102

ecosse-basse-def-11-2bigsizeecosse-basse-def-24bigsizeecosse-basse-def-81-2bibsizeecosse-basse-def-29ecosse-basse-def-46

%d blogueurs aiment cette page :