Carrière de Trimouns…Ariège

Carrière de Trimouns, la plus grande carrière de Talc au monde, rien que cela, et elle se trouve en Ariège.

Trimouns, en Occitan cela veut dire « trois monts », monts qui n’existent plus, rasés par les explosions et les pelles mécaniques, 400 000 tonnes de Talc par an…ce n’est pas rien. Le bal des machines dans cet espace blanc, les pelleteuses qui arrachent la montagne pour ensuite descendre leurs butins par téléphérique jusqu’à l’usine de Luzenac.

Surprenant, glaçant, terrible et pourtant tellement photogénique que cet univers presque lunaire.

Carrière de Trimouns, Luzenac, Carrière de Talc, Vallée d'Ax les thermes, Vallée d'Ariège, Mine en Ariège

Carrière de Trimouns, Luzenac, Carrière de Talc, Vallée d'Ax les thermes, Vallée d'Ariège, Mine en Ariège

Carrière de Trimouns, Luzenac, Carrière de Talc, Vallée d'Ax les thermes, Vallée d'Ariège, Mine en Ariège

Carrière de Trimouns, Luzenac, Carrière de Talc, Vallée d'Ax les thermes, Vallée d'Ariège, Mine en Ariège

Usine de Luzenac… Ariège

Usine de Talc de Luzenac.

Il a fort longtemps que je voulais m’arrêter aux abords de cette usine proche de la Nationale 20 qui mène vers le plateau de Cerdagne et l’Andorre.

Forcément le téléphérique et ses godets blancs retiennent le regard dans le vert de cette vallée de l’Ariège. La carrière de Trimouns (1 800 m) doit son nom occitan aux trois monts qui jadis s’élevaient autour du col où affleurait une roche douche et blanche… le Talc.

L’histoire commence il y fort longtemps puisque les hommes préhistoriques l’utilisaient déjà, que des figurines faites en talc furent trouvées sur le site du château Cathare de Montségur non loin de là. Les bergers, avant l’exploitation, rapportaient le talc pour ensuite le revendre chez les apothicaires, puis c’est au tour des mulets d’être utilisées pour redescendre le minerai jusqu’au village ( 15 km et 1 000 m de dénivelé) et cela jusqu’en 1860. Plus tard, en 1880, avec le développement de la papeterie en Ariège, débute l’ère industrielle pour Luzenac.

Fondée en 1905, la Société de Talc de Luzenac se dote d’un téléphérique pour descendre le minerai. Elle est la plus grosse carrière de Talc du monde et représente 8 % à 10 % de la production mondiale (450 000 tonnes de Talc). En 1988, elle devient la propriété du groupe anglo-australien Rio Tinto (faites une recherche sur Internet, l’histoire de Rio Tinto fait juste froid dans le dos). Elle appartient maintenant à la société Imerys Talc. Très impliquée dans le développement durable, cette société revégétalise et reboise les  surfaces après exploitation.

Le talc est une roche, la plus tendre de notre planète (silicate de magnésium hydraté). Le gisement de Trimouns s’est formé il y 300 millions d’années dans une faille comprise entre deux masses rocheuses, l’une composée principalement de micashistes, et l’autre de dolomies.

Dingue ce que l’on peut faire avec du talc : il est utilisé dans les cosmétiques, dans les plastiques, dans l’industrie automobile, le caoutchouc, l’agroalimentaire et la fabrication du papier.

Si vous souhaitez visiter la carrière, c’est possible de mi-mai à mi-octobre.

Luzenac-Emery-Talc-5Luzenac-Emery-Talc-7Luzenac-Emery-Talc-9Luzenac-Emery-Talc-11Luzenac-Emery-Talc-15Luzenac-Emery-Talc-20Luzenac-Emery-Talc-18Luzenac-Emery-Talc-21Luzenac-Emery-Talc-4Luzenac-Emery-Talc-3L1024548

Luzenac-Emery-Talc-24Luzenac-Emery-Talc-28Luzenac-Emery-Talc-39

Luzenac-Emery-Talc-29Luzenac-Emery-Talc-30Luzenac-Emery-Talc-32Luzenac-Emery-Talc-35Luzenac-Emery-Talc-36

%d blogueurs aiment cette page :