Paris…il pleut encore

Il pleut encore sur Paris, il pleut encore et pourtant, on ne saute pas dans les flaques comme les enfants pourraient le faire…le jeu des reflets qui s’invitent sur les flaques, les vitres, les sols laissent presque un dessin qui pourrait s’associer à des peintures abstraites. Alors parfois, je sors l’appareil pour les figer sans vraiment savoir si cela sera beau, magie peut être des éléments qui bougent…

Detail-de-pluie-et-de-trottoirDetail-de-trottoireau-sur-trottoireau-sur-trottoir-1Jeu-de-pluis-dans-les-rues-

Nationale 10…N10

Nationale 10 ou route des Portugais, de Paris à la frontière espagnole, une multitude de vestiges jusqu’à Poitiers, ensuite elle devient une double voie ou les anciennes stations services ont très certainement caressé les lames des bulldozers .

Filé de lumières, vrombissement des camions, la bruine augmentant le côté envoutant de ces ruines où, un temps, les véhicules et leurs passagers y trouvaient une pause avant que les pompes automatiques ne fassent leurs apparitions….une certaine nostalgie des voyages qui frisaient l’aventure..

L1023755

L1023774

L1023779

L1023799L1023809L1023802L1023798L1023813

DSC_0058

L1023755

L1023768DSC_0075

DSC_0018

DSC_0006

DSC_0029

L1023782L1023764

L1023742

DSC_0065

Paris, Paris une nuit…..presque comme les autres…

Paris, paris une nuit………presque comme une autre.

Il y a des nuits comme cela, qui vous emportent, le brouillard, les éclairs, la nuit qui devient plus sombre, plus présente, plus intense et où tout prend une autre dimension….. plus poétique.

DSC_0020DSC_0050

DSC_0041JPEG

Paris une nuit

DSC_0037JPEGDSC_0038JPEG

DSC_0007DSC_0023

Ecosse à vélo……il y a déjà deux ans

Deux ans déjà, une balade de 15 jours à vélo, entre père et fils, 4 caleçons, 4 paires de chaussettes, 2 douches, 15 jours de vélo dans des paysages magnifiques, la neige, la pluie, le vent, mais également le soleil et des endroits magiques même lorsque la route, qui devait être présente, n’a jamais existé.

ecosse-basse-def-88-2bigsizeecosse-basse-def-99-2bigsizeecosse-basse-def-95bigsizeecosse-basse-def-110ecosse-basse-def-94bigsizeecosse-basse-def-92-2bigsize

ecosse-basse-def-102

ecosse-basse-def-11-2bigsizeecosse-basse-def-24bigsizeecosse-basse-def-81-2bibsizeecosse-basse-def-29ecosse-basse-def-46

Cedargne……..un automne comme un autre .

DSC_0002

Cerdagne……..un automne comme un autre.

Il y a des endroits comme cela où l’on se demande si, de tout en haut, une main divine n’aurait pas décidé, juste par plaisir, de dire, «tu sais quoi, ici, et bien ici, tout sera beau »

C’est un peu ce que je ressens à chaque fois que je viens ici, les routes, les cours d’eau, les rivières, les détails sur les champs, et la neige qui petit à petit s’invite, couvre, recouvre, redessine tout. Les traces des chemins, des clôtures, les arbres…la forêt joue d’une palette aux airs de carte postale canadienne. Un paradis fragile, proche, envoûtant…..

Cerdagne, Capcir, on peut même pousser sur la vallée du Carol, l’Espagne, l’Andorre…..

 

DSC_0009

DSC_0027DSC_0035

DSC_0017DSC_0022DSC_0012

DSC_0027DSC_0035

DETAIL

pyrenées214pyrenées169

pyrenées183

Cerdagne

pyrenées197

pyrenées©frederic-lacoste00

DSC_0050

Cerdagne

DSC_0009

Normandie…….flirt avec la peinture

Normandie……..flirt avec la peinture

Le vent, la pluie, l’automne qui s’installe, la lumière est magnifique, envoûtante et, parce que le monopode ne peut stabiliser une image, que les cuisses qui le bloquent ne peuvent rien contre la force du vent, l’image, elle, n’en sort que totalement floue, les vitesses lentes, la lumière d’une fin de journée obligent à une certaine immobilité, impossible requête contre les éléments. En cette fin de journée en Normandie, la plage de St Pierre en Port n’est que tumulte, le petit camion blanc qui nous transporte, dans lequel on dort, caresse les embruns.

Et là, la photo flirte avec la peinture, des touches d’aquarelle, de peinture à l’huile, je songe à Turner et finalement, j’aime bien ces flous qui laissent deviner là où d’autres diraient que la photo est ratée…..ce qui finalement, n’est pas totalement faux

DSC_0076

DSC_0074

St Pierre en Port

DSC_0071

DSC_0008

DSC_0003DSC_0002DSC_0004

DSC_0036

falaise de St Pierre en Port

 

Maison Louis Carré…..

Maison Louis Carré……

Une petite merveille en plein cœur des Yvelines. Dans les années 50, Louis Carré, un galeriste parisien, envisage de se mettre au vert, il demande donc à Alvar Aalto de lui dessiner une maison petite de l’extérieur, grande de l’intérieur. C’est une succession de détails qui s’offre devant nos yeux, tout est dessiné uniquement pour cette maison 100 % Alvar Aalto.

A visiter sur rendez-vous si, par un dimanche d’automne vous aviez également, et plus modestement, envie de vous mettre au vert ……

 

DSC_0138

DSC_0121

DSC_0132DSC_0125DSC_0124DSC_0126DSC_0120

DSC_0107DSC_0118DSC_0116DSC_0106

DSC_0089DSC_0091DSC_0105DSC_0075

%d blogueurs aiment cette page :